Les médias traditionnels connaissent aujourd’hui une diminution drastique de leurs revenus. Tous semblent pointés du doigt l’expansion d’internet et des médias sociaux, comme nous allons le voir, tout porte à croire que les médias traditionnels sont victimes de leurs propres turpitudes.

Imposition de l’idéologie dominante

 « Les faits sont sacrés, l’opinion est libre. » tel semble être le crédo du journalisme, ce principe ne semble plus être partagé par les médias de masse. On assiste à un revirement où l’opinion est de plus en plus mise en avant sacrifiant ainsi les faits. Ces choix conduisent tout naturellement  à de la désinformation, tenez par exemple, l’AFP qui accuse à tort Donald Trump d’invectiver le père d’un soldat musulman mort en Irak. Nous avons souvenir de la campagne de désinformation et de propagande qui fut orchestrée par l’Administration Bush afin de convaincre l’opinion publique américaine d’entrer en guerre contre l’Irak. Les médias traditionnels se sont transformés en organes de propagande politique.

«D’ailleurs le livre Propaganda (1928) d’Edward Bernays, père de l’industrie des relations publiques, se réclame sans ambages de la conviction que les médias doivent être mis au service des élites pour convaincre la population de ce qui est bon pour elle».  INF6107 – Web social

L’alternative : les blogs et la pluralité de types de sources

L’expansion d’internet, notamment du web 2.0  a permis la prolifération des médias sociaux et le nouveau moyen d’expression qu’est le blogue. Il  connait jusqu’aujourd’hui un succès sans précédent, Ignacio Ramonet dans un de ses articles explique que « Cet engouement montre que beaucoup de lecteurs préfèrent la subjectivité et la partialité assumées des bloggeurs à la fausse objectivité et à l’impartialité hypocrite d’une certaine presse» d’où la crise de confiance de l’opinion  publique. Les lecteurs ont une perception négative quant à la fiabilité et la bonne foi des médias de masse de produire de l’information de qualité.

Plus encore la diversité des contenus des outils du web social tels que les
tags, les wikis, Facebook, Twitter, etc… ont permis la prolifération instantanée  de l’information de proximité réduisant le monopole des médias des masses.

Publicités