La technologie, l’interaction sociale et la création de contenu ont permis l’émancipation du web 2.0 pour finalement l’amener au niveau du web social. De nos jours les usages et les technologies foisonnent sur la toile, rendant difficiles leur catégorisation.

En constante évolution

Depuis l’arrivée du web social, les applications et sites internet de type médias sociaux ne cessent de déferler sur la toile, d’année en année, il en arrive de toute sorte et de toute nature, bousculant même la définition de ce qu’un média social. En 2016, FredCavazza, les définit ainsi:

« Les médias sociaux sont un ensemble de services en ligne permettant de publier et partager des contenus, d’échanger des messages de toute nature, d’héberger des conversations, de collaborer et de mettre en relation des individus dans un cadre personnel, professionnel ou thématique ».

sm-landscape-20162

L’on peut également observer des changements sur le panorama qu’il publie, pour remarquer que les catégories de collaboration et discussion se sont ajoutées en 2016 pour finalement porter à six, la taxonomie des médias sociaux : les médias sociaux de publication,  de partage,  de réseautage,  de discussion,  de Collaboration  et de messagerie.

Certains éditeurs proposent une combinaison de plusieurs catégories, leur permettant de se positionner comme de véritable guichet unique de la société numérique.

La plateforme : le guichet unique social

La diversification est une stratégie d’affaire qui vise à augmenter de la valeur. Certains géants de l’industrie du web notamment Facebook et Google et dans une certaine mesure Twitter l’ont compris, c’est la raison pour laquelle, on observe de plus en plus chez ces derniers, une diversification de l’offre permettant d’adresser plusieurs besoins sociaux au sein d’une même application.

Depuis 2009, Facebook est probablement la plateforme de web social la plus diversifiée offrant des fonctionnalités  de partager avec son propre réseau ( et d’autre public Facebook)  des statuts, des notes, des liens, des photos et des vidéos. Elle intègre aussi la fonctionnalité de partage de contenu provenant d’autres sources.

Publicités