Il s’agit d’une forme d’escroquerie dans laquelle, l’escroc se fait passer pour une autre personne (voir l’article sur l’usurpation d’identité numérique ici) afin d’inciter sa victime à tomber amoureux (se) pour après lui soutirer de l’argent par des voies de chantage. Un exemple vaut plus qu’une définition. Voici une simulation de la situation classique de l’arnaque aux sentiments.

Les conséquences de ces actes sont effroyables sur a vie des victimes, dépossession des moyens financiers (souvent des économies de toute une vie), violence psychologique, divorce, suicide etc… . Compte tenu des innovations de ces arnaqueurs, nul n’est à l’abri, d’où l’urgence de prendre des précautions.

 

Les précautions à prendre

De l’avis d’une internaute qui s’est prêtée au jeu de la séduction pour comprendre les tactiques utilisées par ces escrocs invisibles, elle cite quelques précautions à prendre.

  • Vérifier toute information qui vous est donnée par l’intermédiaire de Google
  • Suspecter toute incohérence de scenario
  • Certaines tournures de phrases sont propres aux francophones de l’Afrique de l’ouest où se trouvent la majorité des brouteurs
  • Ne pas hésiter à tendre un « piège » de cohérence pour démasquer le brouteur
  • Toute demande d’argent à distance est suspect
  • Les mots magiques Western Union, Money Gram, Carte PCS, sont des signatures d’arnaque du brouteur
  • Les voyages au Mali, Sénégal et Côte d’Ivoire sont tout aussi suspect
  • Sur Skype les vidéos de vos interlocuteur (trices) tournent en boucle. Demander de faire un signe «tu as de jolis cheveux, passe ta mains dedans» vous verrez que cette demande n’a aucun effet
  • Les communications internet avec l’Afrique de l’Ouest où se trouvent les brouteurs sont laborieuses, lentes et de mauvaise qualité. Parfois des journées entières sans possibilité de se connecter.
  • Souvent les brouteurs sont des adolescents qui vont à l’école (tant mieux pour eux) et on n’a pas de connexion en dehors des horaires scolaires

 

 Le petit livre noir de la fraude

Publie pour la première fois par le bureau de la concurrence du Canada en 2012, le petit livre noir de la fraude présente quelques consignes de sécurité à observer en fonction des types de fraude. Il aborde non seulement l’arnaque au sentiments, mais également plusieurs autres catégories.

Les indices pour reconnaître une victime

Le centre anti-fraude du canada recommande des consignes suivantes pour identifier des victimes des arnaques sentimentales :

  • Personne en détresse qui s’inquiète d’un proche.
  • Elle parle d’un bon ami ou d’un être cher à l’étranger qui lui rendra visite ou qui a besoin d’aide.
  • La victime fait mention de Western Union ou de MoneyGram.
  • Elle se rend à la banque plus souvent.
  • La fréquence et les montants des retraits de la victime sont inhabituels.
  • Elle fait plusieurs retraits en espèces dont les montants varient entre 500 $ et 3000 $.
  • La victime envoie d’importantes sommes par virement dans des pays d’Afrique, d’Asie et de l’Europe de l’Est.
Publicités